Sur la route, un hiver en Argentine

Buenos Aires, Mendoza, Bariloche, Jujuy… Préparez votre pull et accompagnez-moi sur les routes d’Argentine.

Buenos Aires, début du voyage dans l’une des plus belles villes du monde. Quand on y pense, on s’imagine les grandes avenues, l’odeur des empanadas ou du asado (barbeque), le son de tango, le futbol, les couleurs de Caminito… C’est une ville avec une immense richesse culturelle qui va de main avec l’immigration et le melting pot.

La ville a plusieurs quartiers touristiques comme Boca. Idéal pour passer une après midi entre les maisons colorées et l’odeur des asados. Une de mes avenues préférées est Corrientes par son grand nombre de théâtres. Les lumières fluorescentes le soir me font croire qu’on est dans une ville futuriste. 

Un de mes endroits préférés est le musée MALBA, le musée d’art latino-américain de Buenos Aires. La collection de Constantini, fondateur du MALBA, était exposée dans ce qu’ils ont appelé Tercer Ojo. La beauté de l’art est son pouvoir de nous transmettre des sensations, des histoires, de nous faire vivre d’autres réalités. Dans cette exposition, les artistes ouvraient le dialogue sur différents vécus.

Une de mes parties préférées était la deuxième exposition, au dernier étage. Des objets de la vie d’Argentine nous racontent le quotidien de ce pays. Les personnes se réunissaient autour, et un lien entre les générations se tissait.

Notre destination suivante se trouvait dans le nord, dans une région montagneuse. Mendoza est connue en Argentine pour la qualité de ses vins. À cette période, les vignes étaient sèches mais on ne reste pas indifférent face à l’immensité de celles-ci. L’histoire de la Carmenère est très intéressante. Cette variété originaire de Bordeaux a disparu de France suite à l’épidémie de phylloxera. Pourtant elle est réapparue au Chili. Au début il a été cru que c’était un merlot. Des analyses à la fin du siècle ont indiqué que c’était une variété totalement différente.

Il y a plus que la tradition du vin à Mendoza. L’Aconcagua, le plus haut sommet en Amérique Latine, se trouve ici. Le sommet qui, pour des personnes comme mon père, andiniste passionné, est un rêve. C’est un objectif qui demande beaucoup d’effort et de temps de préparation, mais je suis sûre qu’il le fera un jour.

Le 25 juillet c’est la fête de Santiago Apostol. Elle met en valeur les traditions locales comme les danses ou la musique. On a pu voir les locaux danser sur des airs du folklore cuyano, manger de la paella et profiter d’une journée en communauté. 

Le bus vers Bariloche nous a pris à peu près 18 heures. Là-bas, on est immédiatement séduit par la beauté de la nature, les sapins et le lac Nahuel Huapi. Au milieu de la neige et du silence de la forêt, on se sent en complicité avec la nature. Les points de vue sont incroyables. Il y en a même un qui a longtemps été appelé la carte postale du monde.

L’Argentine est un pays qui enchante par son histoire, sa culture et sa nature. C’est un des pays les plus grands d’Amérique Latine. Un pays où on peut trouver de la nature, des cultures locales, de la gastronomie. Enfin, une destination incontournable si vous visitez l’Amérique Latine.


Cet article t'a plu ? Tu aimes Exprime ? Suis nos réseaux ou fais un don !